Le village bâti sur une crête dominant le Tarn est un lien direct entre le plateau du Lévézou et les Raspes du Tarn. Autrefois sur le piton du Roc Saint-Jean trônait une forteresse imprenable. Elle appartenait au comte de Rodez qui entretenait une garnison afin de maintenir son influence sur le Rouergue méridional. Ce château fut l'objet de nombreuses convoitises au moment des guerres de religion. En octobre 1586, l'armée du Duc de Joyeuse, beau-frère du roi Henri III tenta de l'assiéger. Le capitaine des lieux lui tendit un stratagème et l'armée du duc battit en retraite en direction du causse de Saint-Victor; c'est là que la garnison du capitaine attaqua son campement dans la nuit et lui prit une cinquantaine de chevaux et captura plusieurs soldats.

Des hôtes prestigieux séjournèrent dans ce lieu et notamment le roi de France Charles VII, le 13 mai 1437 en remontant du Languedoc où il était venu pour remettre de l'ordre.
À ce lieu sont liées plusieurs légendes : La légende du roc de cavalier et de la belle Aude, le trésor de Rémèsi, le nid de corbeau, etc.
Cette forteresse devenue dangereuse pour la royauté fut détruite en 1629 sur ordre de Richelieu. Aujourd'hui il n'en reste plus que le souvenir et l'emplacement qui est un des plus beaux sites touristiques de la région.

 

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ayssènes de Wikipédia en français (auteurs)

Ayssènes

110730-jp-0686

110730-jp-0688

110726-jp-0265

L'église de la Nativité-de-Marie du XIXème siècle

110726-jp-0267

La commune se composait de quatre paroisses dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la population avoisinait les 1500 habitants, aujourd'hui il n'en reste plus que 217 résidents à l'année.

L'église de Saint-Rémy menaçant de s'effondrer fût interdite en 1867 par arrêté conjoint du Préfet et de l'évêque. La construction de la nouvelle église de St-Rémy débutera en 1874 pour s'achèver en 1881.

110808-jp-1393

L'église de Coupiaguet (le Petit Coupiac en occitan) fut construite vers 1892 et renferme un tableau du XVIII° siècle représentant la Sainte-Famille.

110808-jp-1404

Peut-être un ancien abri de bucheron ou de charbonnier.

110808-jp-1402

Au nord du village, là-haut, l'agriculture est encore active : grands prés en pâture, petits champs de céréales.

110808-jp-1409

110808-jp-1415

 L'église de Vabrette a été reconstruite vers 1840 sur l'emplacement de l'ancienne.

110808-jp-1430

Les toits de Lauze

La lauze constitue un matériau de couverture lourd. Elle ne saurait donc reposer que sur une grosse charpente très solide, afin de supporter son poids.

110808-jp-1425