Le village médiéval de Coupiac

110810-jp-1608 


 

En 1986, un oratoire, destiné à recevoir en permanence la châsse en cuivre doré contenant le Saint Voile a été aménagé dans une dépendance du presbytère. Il s'agit de l'ancienne tour carrée dominant la porte des fortifications qui existe encore, et le porche de la chapelle Saint Pierre s'ouvrant vers le château. 

110810-jp-1599 

Cet oratoire a été magnifiquement orné de fresques néo-byzantines par l'artiste bien connu en Aveyron, Nicolas Greschny, avec comme motifs, des moments importants de la vie de la vierge.

110810-jp-1605

Mi-romane, mi-gothique, l'église actuelle se compose d'un porche en plein cintre, avec deux arcades élevées d'une tour carrée, que surmonte un clocher octogonal avec flèche. De ce clocher, on peut entendre, au sommet de l'Angélus, "Lou Trigonnomen" qui précède la sonnerie à grande volée. A l'intérieur, elle est très spacieuse en surface et en hauteur elle a 30 mètres de longueur, 14 mètres de largeur, et 12 mètres de hauteur. Les bas-côtés sont de style néo-roman et la nef centrale de style néo-gothique. Elle est remarquable par la grandeur et la beauté de son chœur, par ses grosses colonnes avec chapiteaux, sur lesquels s'élèvent des colonnes engagées soutenant les croisées d'ogives et la voûte centrale. Son chœur est orné de boiseries et de stalles sculptées. Ses vitraux sont aussi intéressants. Ils ont été fabriqués en 1885 par Dagrand de Bordeaux entreprise de renom à l'époque. Ils représentent notamment des scènes de la dévotion à la Vierge Marie.

 Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Coupiac de Wikipédia en français (auteurs)

110810-jp-1612

110810-jp-1615

 



 Construit au XIIIe siècle puis au XVe siècle, le château de Coupiac est formé par deux ailes en potence, reposant directement sur le rocher, flanqué de trois puissantes tours circulaires. L'observation des trois tours restantes fait état de quelques différences d'architecture qui témoignent d'un étalement dans la construction.

De style gothique flamboyant dans son ensemble, le château en impose par ses dimensions en surface et en hauteur, par le nombre de ses mâchicoulis, ses latrines et meurtrières. Il compte aussi de belles fenêtres dans les tours et de grandes fenêtres à meneaux au deuxième étage.

110810-jp-1658

110810-jp-1662

Du Xe au XIIIe siècle, le château va être la possession commune des comtes et des évêques de Rodez. On sait qu'il existait déjà un château à Coupiac au IXe siècle, d'après de Gaujal, historien du Rouergue.

En 1238, il passe dans la famille de Panat.

Izarn de Méjanel, gouverneur de Saint-Sernin, achète le château en 1778 et entreprend de nombreuses modifications afin de l'habiter : il refait les toitures, démonte le chemin de ronde, les mâchicoulis, la galerie, agrandit les fenêtres, construit la façade XVIIIe. C'est l'état actuel. Le château n'a pas été détruit à la Révolution, seuls des blasons ont été martelés comme le blason de la porte d'entrée.

En 1872, il est acheté par un abbé qui veut y faire une école privée, puis il va devenir propriété de la paroisse. Il est mis en vente en 1981, la commune le rachète et il est géré depuis 1982 par une association « Los Amics del Castel de Copiac » qui a pour but la restauration et l'animation de l'édifice.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Château de Coupiac de Wikipédia en français (auteurs)

110810-jp-1644

110810-jp-1651

 



Deux autres édifices à voir en dehors du village de Coupiac:

L'église Saint-Exupère date de la fin du XV° siècle. De plan carré, elle est voûtée d'ogives avec liernes, tiercerons et cinq clefs de voûte sculptées.

Une association, "Les Amis de Saint-Exupère", est née le 26 août 2004. Elle permet de rassembler les fonds et des volontaires pour sauver cet édifice.

110810-jp-1667

L'église Saint Michel de Castor, la tour clocher et le portail datent du 15e siècle.

110810-jp-1679