Image 1

C'est par cette fraîche matinée de décembre que j'ai pu enfin reprendre mon activité cycliste après un mois et demi d'interruption pour cause de travaux de réfection dans notre cuisine.

Heureusement que je possède tout ce qu'il faut me vêtir, car la température ne dépassait 1° à 8h45. Il me manque toute fois une couche pour me protéger correctement les jambes, c'est à ce niveau là que j'ai ressenti l'air frais. Chose certaine, ce froid n'avait pas refroidit l'ardeur des cyclos du coin, c'est bien une bonne soixantaine de bipèdes juchés sur leur deux roues que j'ai croisé lors de cette sortie, certains seul comme moi, d'autre par deux ou trois et un petit peloton d'une vingtaine d'unité.

Je ne suis pas encore sorti de l'agglomération que je vois déjà des voitures aux vitres gelées, je me demande ce que cela sera en rase campagne. Heureusement le soleil monte, même si la température ne suit pas, ses rayons me réchauffe quelque peu.

Je viens d'atteindre les vignes de l'appellation Pessac-Léognan, les vignes ont bien changées depuis ma dernière balade, mais le paysage reste toujours aussi agréable.

Château Carbonnieux

111218-jp-629

Château Smith Haut-Lafitte

111218-jp-630

Je passe à Martillac où la côte qui mêne à l'église n'est pas très longue mais n'en demeure pas moins dure.

111218-jp-633

J'en profite pour envoyer un message à madame et la renseigner sur mon avancée.

Maintenant direction Léognan, puis Gradignan par le prieuré de Cayac, halte sur le chemin de Compostelle.

100516-27-gayac

Je traverse le Domaine Univesitaire, qui est de mes lieux de prédilection pour la photo....

090307-D-U-jp-041

avant de regagner mes pénates avec 47km au compteur et pas plus de 3°. Les derniers kilomètres sont durs, la moindre élévation de la route me fait comprendre que j'ai eu raison de limiter cette escapade. J'avais prévue une soixantaine de bornes à l'origine.