Saint-Georges de Luzençon portait auparavant le nom de Saint-Georges de Valserena. Les révolutionnaires, voulant effacer tous les noms de Saints, l'appelèrent la Vallée Pure. La ville abrite d'abord des manuels, gantiers et gantières, puis de nombreux autres résidents de tous horizons notamment depuis la création du parc d'activité de Vergonhac. Elle doit son essor à la proximité de la ville de Millau, située à une dizaine de kilomètres. Au confluent du Tarn et du Cernon, Saint-Georges-de-Luzençon est devenue l'une des banlieues préférées du Millavois

110801-jp-0858

La statue de Mariane, don du Maire en 1880, est une oeuvre de Carrier Belleuse qui était le professeur du grand sculpteur Rodin, elle située sur la fontaine de la  Place de l'église . 

110809-jp-1532

110809-jp-1534

Il subsiste de la vieille ville, une belle porte d'entrée et des maisons à tourelle.

110809-jp-1533



Luzençon est un petit hameau bâti sur un promontoire formé de gros blocs calcaires, il domine du haut de ses 583m le bourg Saint-Georges de Luzençon qui est à 350m, les ruines du château des comtes de Toulouse du XIIIe siècle y sont encore visible.  Ce belvédère étroit, isolé des hauteurs voisines, occupe une position stratégique exceptionnelle car la vue panoramique s'y offre sur 360°. Elle s'étend côté Ouest sur le plateau montueux du Lévézou, donne côté nord sur l'entrée des gorges du Tarn et se déploie à l'est sur les contreforts rocheux du Causse du Larzac.

110801-jp-0771

110801-jp-0865

110801-jp-0859

La Chapelle romane Saint-Martial de Luzençon est  inscrite aux monuments historiques. Elle fut érigée à la fin du XIème siècle pour les trois  travées  de la nef, le chevet pentagonal fut refait au XIIème.

110801-jp-0860

110801-jp-0862