En occitan, le nom de la commune est Belhestar, en catalan, Bellestar de la Frontera du fait que entre le XIIIe et le XVIIe siècle, le territoire du village jouxtait au nord l'ancienne frontière séparant le royaume de France du royaume d'Aragon, frontière établie en 1258 par le traité de Corbeil et supprimée en 1659 par le traité des Pyrénées.

130628-1433-vacpo

130628-1440-vacpo

130628-1438-vacpo  130628-1452-vacpo

 

130628-1474-vacpo

De beaux balcons en fer forgé

130628-1456-vacpo  130628-1457-vacpo  130628-1458-vacpo

L'église romane Saint-Barthélemy

130628-1441-vacpo

Un barbecue géant

130628-1461-vacpo

La maison forte de Bélesta fut fortifiée par Louis IX, elle passa dans de nombreuses famille avant de devenir la demeure d'une branche de la maison de Niort. Les cinq sœurs qui l'occupaient en dernier en furent chassées par la révolution de 1789. En ruine depuis, elle fut réhabilitée dans les années 1980, elle abrite depuis un musée de la préhistoire, en rapport avec les découvertes faites à partir de 1983 à la caune (grotte) et à proximité (dolmen, etc.).

130628-1480-vacpo

130628-1476-vacpo

130628-1463-vacpo  130628-1471-vacpo